Comment fonctionne une prothèse oculaire ?

prothèse oculaire

Publié le : 19 mai 20227 mins de lecture

Une prothèse oculaire est utilisée pour remplacer l’œil d’une personne malade. Elle est placée dans la cavité de l’œil pour plusieurs raisons. Comment utiliser une prothèse ophtalmique pour préserver la cavité saine ?

Pourquoi porter une prothèse ophtalmique ?

Une prothèse oculaire est conçue à partir d’une résine de synthèse et qui prend la forme de l’œil de la personne. À première vue, elle ressemble à un vrai œil, mais elle n’en est pas une. En fait, c’est une résine de synthèse qui a un aspect mou et prend la forme de la partie vide de l’œil. Elle revêt une forme de globe incluant l’iris avec les petits vaisseaux et une pupille qui sont tous peints à la main. Elle est utilisée suivant plusieurs raisons. Une raison esthétique, car elle permet de préserver la forme du visage et combler le vide laissée par l’œil obstruée. Plusieurs raisons médicales dont le premier est pour éviter que des parasites ne pénètrent dans la cavité provoquant d’autres lésions et pour soutenir la paupière des effets du vide. Elle permet aussi d’éviter la rétraction des paupières qui, selon les médecins, peuvent entraîner des lésions au niveau des tissus conjonctifs. Son port est conseillé, car elle protège la surface des excès de sécrétion de muqueuse. En cas de retrait prolongé, les culs de sacs palpébraux peuvent s’étirer et se remanier et le port de prothèse sur-mesure devient impossible. Si de tels cas arrivent, cela nécessite une intervention chirurgicale qui peut vous mettre dans une position inconfortable. En revanche, la reproduction de l’iris et de la pupille est nécessaire pour la bonne circulation des larmes à l’extérieur.

Comment concevoir un oeil de verre ?

Il existe des cas où le malade se sent obligé de porter une prothèse ophtalmique qui peut prendre la forme d’un oeil de verre. Ce dispositif est conçu par un prothésiste en mesurant la partie vide de l’œil avant de concevoir une pièce de remplacement. Dès que le malade a reçu l’aval de son ophtalmologue, il doit prendre rendez-vous chez un spécialiste pour concevoir une à sa taille. Le port d’une prothèse n’est pas obligatoire, mais vivement conseillé pour des raisons esthétiques et médicales. Pour concevoir la prothèse, la consultation peut se faire suivant entre 2 ou 3 séances, ou même plus, s’il y a des difficultés. Pour cela, le malade doit aussi signer des papiers et consenti la prise en charge par un prothésiste oculaire.

La première séance consiste à mesurer la cavité de réception de l’œil artificiel. Le prothésiste dispose déjà d’une préforme standard qu’il va ajuster suivant la dimension de la cavité. Il doit aussi prendre des photos de l’iris et de la pupille de l’autre œil pour concevoir la prothèse artificielle. Le premier rendez-vous dure une à deux heures.

La deuxième séance consiste à ajuster la prothèse et faire des rectifications s’il y en a. Si tout est correct, la conception de la vraie prothèse sera lancée et convenir de la date de la troisième séance. Le dernier rendez-vous consiste à poser la prothèse du malade. En cas d’inconfort, le port d’une prothèse provisoire est prévu à cet effet avant l’appareillage sur-mesure et définitif.

Comment enlever et remettre la prothèse ophtalmique ?

En général, il est conseillé d’enlever la prothèse pendant le sommeil. Pour préserver l’hygiène de la prothèse, il est fortement recommandé de l’enlever avec des mains propres. Pour le retirer avant de dormir, il faut que la personne lave les mains avec du savon et rince tout, surtout au niveau des ongles. Pour le retrait de la prothèse, on tire sur la partie inférieure de la paupière et la déloge à l’aide de la main gauche. Si vous ressentez de l’hésitation pendant cette opération, il est vivement conseillé d’utiliser une petite ventouse oculaire. Cette dernière doit être posée sur la partie inférieure de la prothèse et la retirer doucement.

Pour la remise en place, soit le matin, soit après le réveil. On procède toujours de la même manière, il faut tenir la partie supérieure de la paupière avec la main. Il faut le relever pour élargir la cavité, laisser la prothèse se poser dedans et la tenir avec la main droite. Lors de l’insertion, la portion supérieure doit être placée avant et dans la partie élargie par la main gauche. Dès que la prothèse est en place, il faut tirer la paupière inférieure pour ajuster la pose de la prothèse. Vous pouvez utiliser un miroir pour rectifier la pose si nécessaire.

Comment préserver l’hygiène de la prothèse ?

Le port d’un oeil de verre ou d’une prothèse ophtalmique nécessite un nettoyage régulier du dispositif. Pour cela, la personne doit rincer la prothèse avec une solution oculaire. Il est aussi possible de faire le nettoyage avec de l’eau tiède. Parfois, l’ophtalmologue vous prescrit un sérum physiologique nécessaire au nettoyage de la prothèse. Il convient d’utiliser une compresse ou un tissu réservé à cet effet. Lors de l’enlèvement de la prothèse avant, il faut la ranger dans un étui hermétique et contenant une solution de décontamination.

Pour ôter la prothèse et la remettre, il est conseillé de le faire sur une table et de réserver une surface dotée d’une serviette sèche. Il faut surtout éviter de faire le retrait au-dessus du lavabo ou de l’évier, car vous risquez de la perdre en cas de mauvaise manipulation accidentelle. Dans le cas où des activités anormales apparaissent sur vos yeux comme les flux de lacrymal en trop ou bien une sécheresse oculaire, il convient de consulter votre médecin traitant.


Plan du site